C'est tout nouveau c'est tout beau !

Publié le par Rictus le bizu

           Olé. Nouvelle -et unique- recrue de la cuvée 2011, mâle à l’identité tenue secrète, je suis... Je suis... Je suis... Je suis ici pour mettre des coups de pieds aux culs des deux zboubis qui vous servent de bloggeur – pour le peu qui nous suivent. La barre est devenue difficile à tenir pour nos deux comparses, et en cette période de révision, autant dire que c’est carrément mort. On remerciera néanmoins Styra pour sa tentative d’article de blog « Indie », mais il n’y est pas encore. Et de loin. Ma petite intro est finie, passons au vif du sujet.

           

              En ce beau mardi ensoleillé et infernal, je vais vous filer ma petite sélections de séries TIPTOP du moment. Sur les dernières années, on a pu constater deux tendances majeurs dans la série de divertissement :  

                                  *les séries qui parlent de jeunes qui se mettent des mines.

                                    *les séries qui parlent de losers  

 

 

I- Les jeunes drogués

 

Skins

http://natz0x.free.fr/upload/Serie/skins2.jpg
           Dans cette catégorie, il y a bien évidemment le fameux télé-crochet anglais Skins, dont la réputation n’est plus à faire. Sur 5 saisons, 3 bandes de potes différentes, de la weed, des cachets et des poudres de toutes les couleurs, des parents pommés et une bande son toujours à la pointe. On peut d’ailleurs, au gré des épisodes, remarquer l’apparition de groupes comme Crystal Castles, Born Ruffians, Foals ou Dog is Dead.

            Le petit côté « on est des kikoolol fétards qui prennent pleins de drogues lolilol » étant omniprésent, on se lasse du concept super vite. 5/10 (thx to la bande son)

 

Misfits

http://savemybrain.net/v2/wp-content/uploads/2011/04/CEST-LA-REPRISE-Misfits-saison-2-2.jpg

            Toute nouvelle venue sur Channel 4 depuis seulement 2 saisons, Misfits est la série au plus gros potentiel. Né d’un mélange prodigieux entre Skins et Heroes, elle se crée autour d’un scénario simple mais pourtant efficace : 5 jeunes adultes qui effectuent leur travaux d’intérêt général sont un jour frappés par la foudre. Ils développent alors des supers-pouvoirs. Hélas, qui dit supers-pouvoirs, dit aussi supers-méchants. Qui dit méchants, dit cadavres à enterrer. Tout comme sa grande sœur Skins, Misfits balance grave du son, rien qu’au générique (le fabuleux Echoes du groupe newyorkais The Raptures)

           Seule critique à l’horizon : même si la première saison tient le spectateur en haleine jusqu’au bout, la seconde s’essouffle un peu, avec un final un peu chiant. Ca mérite un 7/10

 


 

 

   II- Les nazes

 

Testees

http://img.over-blog.com/360x500/2/91/17/12/testees/Testees1.jpg

 

            Série canadienne diffusée depuis 2008 sur la chaîne britannique FX, Testees est la série qui pourrait servir de transition entre les deux tendances. L’histoire suit au quotidien deux amis et colocataires qui, au chomedu, décident de servir de cobaye pour la société pharmaceutique Testico. Chaque épisode est une occasion pour tester un nouveau médicament et observer les effets délirants et surnaturels qu’ils ont sur les deux héros. Le comique de la série ne passe jamais au-dessus de la ceinture. A vrai dire, ça n’en a ni la prétention, ni l’envie. 6/10

 

   Flight of The Conchords

http://www.maximumfun.org/blog/uploaded_images/Flight-of-the-Conchords-718574.jpg

            MA révélation de l’année. Même si la série à déjà 3 ans, je l’ai découvert incessamment sous peu. FOTC -pour les intimes, c’est l’histoire d’un duo néozélandais du même nom qui décide d’émigrer à NY pour faire carrière dans la musique. Sans emploi, vivant dans un studio miteux, ils ont comme seul appui leur manager/consul Murray Hewitt, surnommé Ginger Balls. Le concept de la série est né des mains de Jemaine Clement et Bret McKenzie, héros de leur série. Il mêle personnages délirants, scènes cocasses et clip musicaux décalés et comiques. Après une première saison sans limite, la série s’arrête sur une deuxième saison « en dent de scie ». Un épisode de la saison 2 est même réalisé par le célèbre Michel Gondry. 12/10

 


 

 

   The Inbetweeners

http://1.bp.blogspot.com/_kgtdAe73Pww/TJ6CNWvHUEI/AAAAAAAAARc/TBUsoGGipOk/s1600/the-inbetweeners.jpg

            Qualifiée de « version soft et carrément plus comique de Skins », The Inbetweeners raconte l’histoire de Will, un lycéen snobinard qui passait du bon temps dans son lycée privée catho qui est obligé de changer d’école et d’atterrir dans un lycée publique de la banlieue anglaise, après le divorce de ses parents. Etant un peu « différent » de ces autres camarades, notre cher Will voit sa côté de popularité au plus bas. Il fait la rencontre de Simon, Jay et Neil, ses nouveaux amis encore plus nazes que lui.

            Gros coup de cœur du moment, The Inbetweeners raconte avec légèreté et humour les galères d’ados : amour, sexe, alcool, popularité… De quoi rappeler pour la plus part d’entre nous les années collèges –voire lycéennes. Un gros 9/10


 

              

 

 

C’est tout pour aujourd’hui. Thumbs up my friend !

Publié dans Série TV

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zoé 07/06/2011 22:16


Merci de m'avoir fait découvrir Misfits, trocool !