Même la pluie

Publié le par Styra

 

 

En ce jour du 14 Mars 2011, j'ai assisté au miracle...

 J'ai eu la chance de visionner un film génial en VO, sans m'être fait chier une centième de seconde et en plus sans avoir eu besoin de dépenser mille francs (on est bien en 2011, oui oui). Tous des crevards.

Non c'est fort quand même. C'est fort dans le sens où c'est rare, voir quasiment innimaginable. 

Même la pluie s'est arrêtée durant la journée pour laisser place à un radieux soleil.

Même la pluie mon ami.

Même la pluie.

 

"Même la pluie", c'est le titre du film génial, voilà.

 C'est étrange comme titre vous pouvez le dire, mais bon au moins il nous ont pas mis un truc ras-les-pâquerettes. Surtout que c'est à la base un film espagnol hein attention...

D'ailleurs, en espagnol le titre est joli !! ça donne : "También la lluvia". C'est mignon.

Ils font des bons trucs ces espagnols, je les aimes bien ;-) 

 

 

Aller zou assez bavarder, j'envoie la critique du film ! 

 

CRITIQUE DU FILM

 6a00d8341e0cf153ef0147e23d2364970b-800wi.jpgCi-dessus, l'affiche du film, qui reflète bien la qualitée esthétique très soignée du long-métrage.

 

 

"Changer le monde commence par changer soi-même"

 C'est une... un beau dicton que voilà.

La réalisatrice Iciar Bollain et le rosbeef Paul Laverty, le scénariste nous ont pondu un bien bel oeuf.

Synopsis : le film se passe en Bolivie en 2000 après J-C, à Cochabamba, où le gouvernement est particulièrement radin et super injuste envers son peuple. Le peuple crie au scandale, mais rien y fait, le  gouvernement reste sourd à leurs appels. Du coup, un climat de tension s'installe dans le pays entre les deux camps.

Bon c'est alors qu'une équipe de tournage espagnole arrive sur les lieux avec comme projet : tourner un film sur la conquista espagnole (contextualisation : 1492) . La Bolivie offrant des paysages verdoyant rappellant les Caraïbes, Sebastian, un jeune réalisateur brillant décide donc de tourner son film à cet endroit accompagné de son compère Costa, le producteur. Tous deux vont alors découvrir dans quelle misère le pays tourne.

meme-la-pluie-copie-1.jpg Costa et Sebastian, bestous pour la vie, sont joués respectivement par Luis Tosar et Gael Garcia Bernal. 

 

Mon point de vue à propos de ce film est excellent. Oui à ce point là. Il est rare que je ne m'ennuie pas avec  ce genre de film. Mais pour le coup, nous avons des images, des plans de séquence magnifiques, le décor est admirablement bien retraduit, aussi bien celui de l'époque actuelle que celui des scènes des conquistadores massacrant les aztèques. Bref, non c'est pas un film qui vous donne la joie de vivre, mais c'est un film qui permet de voir peut-être la vie autrement que celle que vous voyez actuellement. Un vrai régal pour les yeux. Ensuite le jeu d'acteur reste très bon, on a tendance à se transposer à leur place à certains passages, à se sentir responsable des choix des personnages face à des situation critiques.

La VO y est pour quelque chose, il n'y a pas de secret, ça donne un semblant de réalisme en plus.

La musique par ailleurs, assez discrète masi efficace, vous régalera vos papilles auditives ! (néologisme là?) 

 

Un film magnifique pour conclure, j'aurais aimé parler plus mais le temps me manque et au moins je ne vous dévoile pas trop d'éléments.

Courrez vite dans la salle assister à Même la pluie, surtout si vous aimez le cinéma espagnol, car cela en vaut bien le détour ! ;-)

 

See you soon !

 

Quelques images :

 

tambien la lluvia-Indigena

 

Tambien-la-lluvia-de-Iciar-Bollain-representara-a-Espana-en.jpg 

 

 

 

Tambien-la-lluvia---500---07.jpgSTYRA

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Sara (mille) 14/03/2011 22:43


Et en plus les acteurs sont Bg. Un plus non négligeable. ;)


Styra 15/03/2011 17:53



De le préciser j'ai oublié en effet. Il est vrai que c'est plus agréable de voir de bons BG à l'écran, c'est rafraîchissant de bohneur !